RENAISSANCE DU FOOTBALL IVOIRIEN

Jean-Marc Guillou lors du projet de l’Académie MimoSifcom (photo d'archive)

la légende Jean-Marc Guillou est de retour en Côte d'Ivoire pour détection de jeunes talents.

RENAISSANCE DU FOOTBALL IVOIRIEN

La Fédération lance un projet de détection de jeune talent

Depuis son triomphe en Guinée Equatoriale, lors de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2015, l’équipe de football de Côte d’ivoire est en mal. La sortie précoce dès le premier tour de la Can 2017, et sa non qualification à la dernière édition de la Coupe du monde (Russie 2018), qui l’ont tirée du rang des élites africaines, ont été des signaux forts, heureusement, perçus par les dirigeants. Soucieuse donc de la relève du football national, la Fédération ivoirienne de football, a lancé ce mardi 31 juillet 2018, un projet de détection de jeunes talents.

Dénommé « C jeune », il sera mis en exécution par l’ancien international français Jean-Marc Guillou. L’homme est parfaitement connu en Côte d’Ivoire pour avoir conduit un projet similaire, celui de l’académie MimoSifcom, lancé en 1994 et qui avait fourni des nombreux talents à l’Asec Mimosas comme Kolo Touré, Arouna Dindané, Kopa Barry, Yaya Touré, qui ont participé à la gloire de l’équipe nationale.

Le projet consistera à organiser sur l’ensemble du territoire national des compétitions de football pour les jeunes, regroupés par catégorie d’âge. Pour la fédération ivoirienne de football, ces compétitions créeront un réservoir de joueurs talentueux qui pourront être orientés efficacement vers des centres de formation structurés et adaptés.

« Avec ce projet, je peux vous assurer que dans les quinze années à venir, la Côte d’Ivoire pourra figurer parmi la short-liste mondiale des meilleures nations de football », avait promis l’ex-milieu de terrain de 72 ans, à son retour en Côte d’Ivoire en avril dernier.

Concernant e financement, ce sera un autofinancement fourni par le sponsoring et le mécénat, anis que par les rentrées de cartes d’adhésions annuelles payables à 30.000 Fcfa dans les institutions bancaires BICICI et NSIA.

Yazid K.