MODERNISATION DU COMMERCE EN CÔTE D’IVOIRE

La Côte d'Ivoire veut sortir son commerce de l'informel

Dès mars 2019, les commerçants ivoiriens auront des cartes professionnelles.

MODERNISATION DU COMMERCE EN CÔTE D’IVOIRE

Bientôt une carte professionnelle pour les commerçants

L’un des enjeux majeurs actuels des dirigeants ivoiriens est de moderniser le secteur du commerce, en vue de le rendre plus performant. L’Etat ivoirien vient de faire un grand pas dans ce sens. Après deux ans d’étude et de discussions entre acteurs du commerce et gouvernement, les commerçants ivoiriens auront bientôt une carte professionnelle. Le projet qui démarrera effectivement en février 2019, a été lancé le jeudi 20 décembre 2018, au Palais de la Culture de Treichville. « Cette opération innovante devrait contribuer à moderniser le secteur du Commerce, notamment en matière de circuits de distribution, de migration du secteur informel vers le formel, de professionnalisation de l’activité commerciale, de facilitation de l’accès au crédit et à la couverture des risques liés à l’activité commerciale. Elle devrait permettre de stimuler ce secteur et d’offrir de nouvelles opportunités à nos populations », a justifié le ministre du commerce Souleymane Diarrassouba lors du lancement. Autrement dit, le projet devrait permettre aux commerçants de bénéficier de mesures d’accompagnement, tel que la prise en charge lors de sinistres, la mise en place d’un fonds de développement, un meilleur accès aux financements et la libre circulation. 

Le projet concerne aussi bien les personnes physiques que les personnes morales. Le recensement débutera en février 2019 et les premières cartes seront livrées en mars 2019. Selon les catégories de personnes, morales ou physiques, le coût de l’établissement de la carte varie entre 8500 Fcfa et 75000 Fcfa.

En qualité de représentants et porte-voix des commerçants, Farikou Soumahoro, président de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (Fenacci) et Touré Faman, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci) ont salué l’effectivité de ce projet, avant d’inviter les commerçants à y adhérer.

Yazid K.